Le chat et le lys

Publié le 10 Avril 2012

P1010579.JPG

On ne caresse pas un chat, c'est lui qui se caresse à nous.

Déformation d'un proverbe Persan

Petit à petit, les chats deviennent l'âme de la maison.

De Jean Cocteau

Cédé le 21 avril 2012

 

Rédigé par La compagnie des 5 doigts

Publié dans #Peinture sur ardoise, #articles non disponibles - vendus

Repost 0
Commenter cet article

dany 11/04/2012 10:39

adorable chat, la déformation du proverbe est plus vrai que l'original. Par contre je pense que la fleur est plus un lys qu'un iris, voilà ce que c'est que de faire les choses trop "vrai".
Bisous

La compagnie des 5 doigts 11/04/2012 13:00



Oui, tu as raison, on dira en même temps que ce n'est pas toujours la déformation mais la transformation d'une fleur : ce qui est vrai - cependant, de l'iris au lys, c'est quand même bien
différent - que l'on voit vrai comme la fleur mais que l'on déforme parfois les sens aux mots pour l'attribuer en faux ou par défaut. OUI, comme tu as raison, c'est un LYS, très bonne et juste
remarque ! Je modifie le titre illico presto, avant que l'on appelle cette fleur : IRIS !


Bisous. 



Michèle 10/04/2012 12:19

Bonne et juste remarque .

Michèle 10/04/2012 11:10

Depuis quelques temps, je vois des chats partout !
J'ai même revu le chat ou les chats de Brassens, un type aussi avec 200 chats (je crois)..comme quoi cet animal est convoité .
Bonne journée et bisous .

La compagnie des 5 doigts 10/04/2012 11:53



C'est plutôt le chat qui nous convoite, même qu'un ne s'est pas gêné de squatter notre maison et on lui laisse libre de venir ou de sortir... Ils sont trois dans notre maison, il n'y a pas de
race chez les chats, chacun est unique et authentique, c'est un animal de nature plutôt sensitive. Bises et aussi à toi, bonne journée.